Suspended spaces

Posts Tagged ‘Maïder Fortuné

Maïder Fortuné, Curtain!

leave a comment »


Maïder Fortuné, Curtain!

Mise en ligne par Suspended Spaces

Maïder Fortuné, Curtain!
Projection vidéo
Expositon Suspended Spaces à la MCA

Photographie Pauline Jurado

Publicités

Written by suspendedspaces

21 janvier 2010 at 2:14

Maïder Fortuné / Suspended Spaces#1 à la Maison de la Culture

Maïder Fortuné

Curtain!

2008

Projection vidéo, 18 mn, son

Dans un espace sombre aux contours indéfinis, les silhouettes familières des héros de films et de dessins animés liés au monde de l’enfance, défilent dans une procession monotone et sans fin. Elles s’avancent lentement vers le fond de l’espace, où elles disparaissent, happées par une lumière diaphane dont elles ne reviendront plus. Les personnages que l’on reconnaît ici n’en sont plus : leurs couleurs acidulées ont disparu, ainsi que leurs expressions et démarches singulières. Ils sont rendus à leur évocation minimale, à l’essence du dessin originaire. Avant la tombée du rideau, une dernière parade de ceux qui sont nés dans la lumière projetée des salles obscures.

Maïder Fortuné ménage ici une suspension feutrée du sens et du temps, où ces figures sont des spectres de la mémoire, aux traits désormais superflus dans l’obscurité de la mémoire. Les formes simplifiées, comme des traces mentales, sont libérées de leur contexte narratif d’origine et peuvent ouvrir à nouveau à un domaine d’interprétations et de perceptions. Les images proposées ici n’imposent pas de narration, et le flottement silencieux du temps abstrait les figures qui reçoivent en creux les pensées, les questionnements, l’intériorité de celui qui les regarde. Maïder Fortuné livre ces enveloppes vides au bon vouloir de notre désir projectif, et opère entre le souvenir, la perte de la fiction originelle et l’extension infinie de celle qui se déploie maintenant dans les imaginaires.

Les œuvres de Maïder Fortuné (vidéos, photographies, films, installations) sont autant de mises en scène dessinant des fictions de présences virtuelles étrangement incarnées, à même l’espace d’exposition, et comme surgies de la matière qui les construit. L’ensemble vise une image mentale qui s’affranchit du récit pour devenir le support d’une projection active du regard, susceptible d’ouvrir le chemin d’une anamnèse.

« Entre mouvement et suspens, l’image, dessaisie du leurre / énigme au croisement de l’enregistrement (technique, psychique) et de sa présentation (présent de la projection, présence du spectateur) / visions fugitives, ombres persistantes / figures d’anamnèse, embrayeurs de mémoire / emboîtements de temps paradoxaux / traversées de durées épaisses, verticales / variations, scansions, balayages/ wunderblock…»

M. Fortuné

Après des études littéraires et une formation théâtrale à l’école de Jacques Lecoq, Maïder Fortuné, née en 1973, intègre Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains à Tourcoing et oriente son intérêt sur les arts visuels. Elle est représentée par la galerie Martine Aboucaya à Paris. En 2009, son travail a été présenté dans les expositions Elles@Centrepompidou (Paris), Dans la nuit, des images, Grand Palais (Paris), ou encore à la Loop art fair (Barcelone). En 2009-2010, elle est pensionnaire en résidence à la Villa Médicis à Rome.

Charlène Dinhut

Written by suspendedspaces

4 janvier 2010 at 5:48