Suspended spaces

Posts Tagged ‘Yiannis Kyriakides

Yiannis Kyriakides / Suspended Spaces à la Maison de la Culture

Yiannis Kyriakides,

compositeur chypriote, vit et travaille à Amsterdam.

Reprenant la musique des night-clubs grecs des années 1970, l’installation de Yannis Kyriakides donne à écouter des fragments de chansons figées dans le temps, comme des ruines porteraient en eux le temps arrêté des années glorieuses. L’artiste a défini un espace neutre, sombre, où le public peut expérimenter la sensation de marcher sur des débris de disques. Cet espace prend forme dans la matière sonore, au fur et à mesure de l’avancée du spectateur : les voix et les sons deviennent audibles en fonction des coordonnées physiques du spectateur qui porte un casque, et dont le déplacement
est tracé par une caméra vidéo. «On trébuche sur un paysage de voix figées, sur des extraits de morceaux de
musique pop des années 1970 à peine reconnaissables, sur des rythmes disco brisés, comme des échos d’un espace invisible ».
Cette architecture sonore en mille morceaux évoque les immeubles qui tombent en ruine de la ville fantôme de Varosha dans la ville de Famagusta. Avant 1974, Famagusta était une grande ville balnéaire marquée par une importante vie nocturne. L’installation de Yannis Kyriakides souligne le synchronisme entre l’hédonisme optimiste nourrissant le tourisme et les violences politiques de la même période. Ici, dans l’espace sans repère visuel de l’oeuvre, la
position du spectateur se trace dans le présent du son figé depuis des années. «L’espace devient temporel. »

Disco Debris est né du voyage que Yannis Kyriakides a effectué à Chypre dans le cadre du projet Suspended Spaces, et de sa visite des alentours de la ville fantôme de Varosha. Lors de l’invasion de Famagusta par l’armée Turque, dans l’été 1974, Yannis Kyriakides et sa famille y passaient leurs
vacances. Le bombardement de juillet figure parmi l’un des premiers souvenirs de l’artiste. Réfugiés au sous-sol d’un hôtel, son frère et lui ont passé la journée à dessiner sur le sol à l’aide d’un morceau de roche qui, sous le choc des bombes, s’était détaché du mur. Au sujet de son séjour pour le projet Suspended Spaces, l’artiste raconte : « C’était très étrange de revenir sur place, de voir les coques de ces bâtiments et de savoir que ma première mémoire venait de ce jour où le temps s’était figé ici ». Il explique que l’idée d’utiliser la musique pop de cette époque comme image sonore pour cette installation est née du fait que son père possédait, à cette époque, un night-club à Nicosie. « J’avais le sentiment que ma conscience se développait sur fond de
pop musique grecque. »

Yianni Kyriakides est un compositeur chypriote qui vit et travaille actuellement à Amsterdam. Né à Chypre en 1969, il émigre avec sa famille en
Grande Bretagne en 1975. Par son travail de compositeur, Yannis Kyriakides cherche à créer des formes hybrides, utilisant des sources
sonores inattendues, combinant pratiques classiques et pratiques digitales. Il expérimente l’espace sensoriel que la musique occupe et travaille dans des domaines très variés : la danse, le théâtre, la vidéo, et les nouveaux médias. Il est membre du Conservatoire royal de musique de La Haye. Ses compositions ont fait l’objet de nombreux disques. En tant qu’improvisateur, il travaille notamment en duo avec Andy Moor (guitariste du groupe The Ex) nommé Red v Green, et est membre du groupe d’improvisation de danse et de musique Magpie Music Dance.

Publicités

Written by suspendedspaces

4 janvier 2010 at 7:07